Petite leçon rythmique et vocale en 7 temps

Ils sont là : Dylan, David, Kaan, Yasmine, Lisa, Maéva, Nora, Léa, Yaniv…

C’est la 2e séance de cette saison II pour le groupe ados de l’IME. On retrouve des visages de l’an passé (Maéva, Léa, Lisa) et de nouvelles têtes. Un groupe majoritairement féminin.
Abdel sera leur artiste référent et suivra le groupe sur la quasi totalité des ateliers, jusqu’aux représentations de mai.
Eux, les jeunes de l’IME et leurs encadrants, avec Abdel, vont préparer une chanson.
Le premier travail portera sur la mélodie. Puis ils attaqueront les paroles (écrites spécialement pour eux). Abdel les rassure, les met à l’aise mais la timidité est au rendez-vous.
Il faut prendre le temps de mieux se connaître pour oser pousser la chansonnette (on se souvient de Celil ou Ayoub la saison dernière !).

1) Début de la séance d’échauffement avec un instrument de percussion. On tape dans les mains pour battre la mesure.
Abdel explique le tempo : la majorité des chansons qui passent à la radio sont écrites sur 4 temps mais en Orient on écrit la musique en 5 temps. Pourquoi ? Parce qu’on a 5 doigts dans la main ! C’est aussi simple que ça !

2) L’étape suivante consiste à apprendre à dissocier : un groupe clape sur le 3e temps, l’autre sur 4e. C’est un véritable exercice de concentration, d’écoute, de rythme…

3) Après cela, il s’agit de marcher en rythme.

4) « La balle imaginaire », c’est le non du jeu suivant. C’est un exercice d’écoute car sur scène, il faudra se donner la parole. Si on n’est pas à l’écoute, ça ne peut pas fonctionner. On est porté par les autres.

5) Abdel a proposé un autre exercice d’écoute : compter à 10 à plusieurs sans ordre préétabli. La morale de l’histoire c’est qu’il ne faut pas se précipiter et surtout ne pas avoir peur du silence !

Enfin, pour terminer la séance, Abdel veut entendre les voix.

6) Tous s’assoient dos bien droit, pieds à plat, et c’est parti.
Figurez-vous que le larynx fonctionne un peu comme un tuyau d’eau : quand on met plus de pression sur la voix, elle monte plus haut !
Quand on détend les sourcils, on détend le larynx, car les sourcils sont directement liés au larynx. Et oui ! Alors il faut faire attention de ne pas froncer les sourcils quand on monte la voix !

7) Puis, ils ont fait un travail sur les lèvres supérieures et inférieures « pi…pipipi…pipipi…pipipi….pipipi….pipipi… »
Attention aux lèvres paresseuses !

« Je veux entendre des gens qui chantent ensemble » a répété Abdel… et tout à coup, c’est gagné : le groupe termine à l’unisson !

Cette séance a permis à Abdel d’évaluer le groupe pour pouvoir composer spécialement pour eux : l’écoute, le rythme, la tessiture…
La prochaine fois, il testera leur capacité à se libérer avec des exercices d’improvisation rythmiques et vocaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :