Comme si vous y étiez…

Français du futur, le rêve d’un homme se transforme en une œuvre collective
inoubliable.
Jeudi 10 mai 2018, Théâtre de la Croix Rousse, 19h55.
Dans quelques minutes les comédiens amateurs du grand projet participatif Français du futur entreront en scène. Cette incroyable expérience collective, commencée il y a deux ans, vivra ce soir son aboutissement.
Cet après-midi encore, petits et grands, jeunes et moins jeunes, répétaient assidûment,
encadrés, guidés, coachés par les équipes techniques, artistiques et les responsables de la
coordination du projet des deux théâtres de la Croix Rousse et de la Renaissance à Oullins.
Ils affinaient leurs déplacements dans les coulisses, prenaient leurs derniers repères sur
scène, se familiarisaient avec la salle. Autour d’eux, tous ces professionnels du spectacle
observaient attentivement chaque intervention, prenaient des notes, se parlaient
discrètement pour régler au mieux les enchaînements des participants, rectifiaient un
éclairage ou un son, accompagnaient et rassuraient les comédiens en herbe, avec le sourire, encore et toujours, malgré l’immensité du projet à réaliser.
Un rythme intense
Les nombreux ateliers d’écriture, de chant, d’improvisation théâtrale et musicale – menés durant deux ans par Abdelwaheb Sefsaf, à l’origine de Français du futur, et ses amis artistes – ont été des moments de partage uniques et inoubliables :
Exercices pour travailler la concentration, la respiration, la diction, le rythme, la maîtrise du corps, l’écoute, la voix…
Débats, pour faire émerger des idées, des constats, des colères, des émotions, des envies de changements, des espoirs pour ce monde qui nous déçoit autant qu’il nous émerveille.
Et puis, découverte des autres et de soi, par le biais de ces questionnements sur la définition d’un citoyen français d’aujourd’hui et de demain, de notre rôle face aux populations migrantes.
Les Français du futur entrent en scène
20h00, le spectacle commence.
Sur scène, des collégiens s’interrogent sur la quantité de mots à connaître pour être Français. Point de départ d’une succession de tableaux joués ou chantés qui donnent un aperçu des préoccupations exprimées lors des rencontres entre les participants et les initiateurs du projet. Vision de la place des femmes, des hommes, des seniors dans le futur, de l’avenir de la planète. Sur scène pendant pratiquement deux heures, les Français du futur égrainent nombre de séquences ayant pour vocation de pointer ce qui les indigne, trouble, dérange, contrarie, amuse, réjouit… Totalement investis dans leurs rôles, ils nous prouvent combien les heures de travail acharné portent leurs fruits !
Il y a beaucoup d’émotion ce soir : regards complices, sourires de bonheur, formidables
petites imperfections liées au trac mais qui rendent la prestation si touchante, fierté des
uns, euphorie des autres, énergie collective pour clamer la nécessité de s’aimer et de se
respecter, quelle que soit notre origine ou notre appartenance, mais aussi envie de
provoquer des réactions, des réflexions pour peut-être changer un peu notre vision du
monde.
Abdel, le magicien
Entre humour, révolte et poésie, Abdelwaheb Sefsaf a dû faire des choix parmi les dizaines d’heures de production collective en tous genres : textes, chansons, commentaires et discussions. Il a fallu de l’audace et du talent pour parvenir à mettre sur pied, avec l’aide des artistes de sa compagnie Nomade in France et de nombreux accompagnants, un spectacle « porte-parole » de ce qui a été exprimé durant de nombreux mois autour du thème central Français du futur. Les chansons et musiques de la compagnie Nomade in France, le talent de Nestor Kéa (aux platines sur scène) et Georges Baux à l’écriture musicale ainsi qu’une mise en scène sobre et esthétique sous la direction d’Abdelwaheb Sefsaf ont achevé de créer une atmosphère à la fois amicale et professionnelle.
Deuxième représentation à Oullins
Samedi 12 mai, c’est la deuxième et dernière représentation au Théâtre de la Renaissance, à Oullins.
Je ne suis plus à Lyon mais des images et anecdotes m’envahissent. Des enfants surexcités à l’idée de chanter, des seniors enthousiasmés au point de se voir entre deux
séances officielles pour répéter, des adolescents, des adultes qui vivront ensemble ces
« premières fois » galvanisantes et inoubliables. Avec une pensée particulière pour le
merveilleux groupe d’amateurs que j’ai intégré début 2017, qui a su m’accueillir avec
générosité et chaleur lors de mes week-ends à Lyon et que j’ai eu tant de plaisir à voir sur les planches.
La liste serait bien trop longue pour mentionner tous les acteurs, artistes, techniciens et
équipes des deux théâtres de la Croix Rousse et de la Renaissance qui ont contribué à la
réussite de cet incroyable spectacle collectif de théâtre musical mais qu’ils soient ici
remerciés pour leur talent, leur implication, leur bienveillance et leur générosité.
Il est certain que Français du futur restera un souvenir précieux dans la mémoire des
Français d’aujourd’hui, de toutes les générations et de toutes les origines.

de Genève – Nathalie Costilhes, du groupe des Amateurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :